Nous sommes un forum de graphisme et d’écriture, basé sur les challenges, l'amusement, la créativité et la convivialité :)
 

Partagez | 
 

 (Originale) Glace à la fraise

Aller en bas 
AuteurMessage
allis
ㄨADMINㄨ
avatar

ㄨMESSAGES : 499
ㄨINSCRIPTION : 04/12/2011
ㄨAGE : 28
ㄨ.LOCALISATION : Bristol, UK

MessageSujet: (Originale) Glace à la fraise   Sam 4 Fév - 22:06

Glace à la fraise 2011
Diclaimer : Tout à moi.
Statut : Fini.
Rating : G
Genre : Général, drame
N/A : Texte inspiré du l'image du prompt 404 de musemuggers sur lj.
Résumé : Claire est morte. Jeroen est seul le long d'une plage, perdu dans ses souvenirs.


Different lives, by judenlucy, on deviantart.com

Jeroen s'assit sur un banc le long de la promenade longeant la plage. La glace qu'il avait acheté cinq minutes plus tôt commençait à fondre dans ses mains. Il ne se rappelait plus pourquoi il l'avait acheté. Il n'avait pas réellement voulu de glace mais ça avait été comme un réflexe. Il avait vu le marchand et il avait répondu à un instinct de préservation : il fallait se fondre dans la foule, alors il avait pris une glace, n'importe laquelle. Il abaissa son regard sur la gourmandise coulant dans ses mains. Rouge. Cela devait être à la fraise. Il la porta à sa bouche et en lécha un coin. Fraise. Il n'aimait même pas les glaces à la fraise, mais tant pis, maintenant que c'était acheté ce Jeroen allait aimer les glaces à la fraise. Il porta de nouveau la sucrerie à sa bouche et commença à lécher ce qui dégoulinait sur sa peau et se concentra sur la tâche de finir ce goûter dont il n'avait pas voulu. Il prit son temps, observant les reflets du soleil sur l'océan. Il lui avait promis qu'ils viendraient dans ce lieu, ensemble. Il avait voulu lui montrer le soleil sur la mer et les milliers d'étoiles que cela produisait. C'était un peu comme observer la voute céleste en plein jour, le soleil réchauffant la peau. Et puis il avait voulu lui montrer tous ces ballons qui flottaient sur des fils le long de la promenade. C'était comme un jour de fête perpétuelle, une éclaboussure de couleur au milieu d'une vaste étendue de bleu et de jaune. Il avait voulu lui montrer ce lieu parce qu'il n'avait pas changé depuis des décennies. Il y avait bien les marques de vêtements que les gens portaient qui n'était plus les mêmes, les parfums de glaces qui étaient de plus en plus farfelus, mais l'essentiel était resté le même. C'était toujours une plage relativement méconnue et les locaux reignaient en maître. Il  avait voulu lui montrer ce lieu parce qu'il aurait pu lui montrer une partie de lui-même. C'était son lieu de vacances, l'endroit où il risquait de se faire reconnaître à force d'y revenir année après année mais il n'en avait rien à faire. C'était un risque qu'il était près à courir parce que cet endroit était un des rares points fixe qu'il avait depuis plus de vingt ans. Ce n'était pas souvent qu'il avait besoin de ses points fixes mais il aimait savoir qu'ils existaient en cas de besoin. Et ce jour-ci il en avait besoin plus que jamais. Il avait besoin de croire qu'il était hors du temps, que Claire n'était pas morte et que tout n'avait été qu'un mauvais rêve. Il ne voulait pas prétendre qu'elle n'avait pas existé, il voulait simplement oublier l'espace d'un instant qu'elle n'était plus là mais que lui serait toujours présent. Alors il était venu ici, comme si il voulait préparer une dernière fois la visite de Claire en ce lieu, avec lui. Il avait voulu l'amener ici et lui montrer les eaux chaudes et ensolleilées de ce continent. Elle n'avait toujours connu que les grands lacs autour de Chicago alors que lui avait voyagé à travers le monde et le temps si souvent qu'il avait presque tout vu. Il avait voulu partager ces merveilles avec elle, imprégner ses lieux de sa présence à elle pour les rendre leur. Il avait voulu la faire entrer pleinement dans son monde à lui, la faire rêver et partager des fragments de sa vie, de son passé. C'était une des raisons pour lesquelles il avait voulu commencer par ce lieu, parce qu'il avait fait partie des dernières deux décennies de sa vie et qu'il était toujours le même. Cela était rare, très rare dans son existence et il voulait le lui offrir, comme pour lui donner un bout de son immortalité. Ils se seraient habillés à la mode du temps passé et auraient prétendu qu'ils se trouvaient à une autre époque. Elle aurait aimé cela Claire, ce jeu qu'ils auraient pu créer rien que tous les deux en tant que jeunes mariés qui avaient le monde à leur pied. Mais Claire était morte et il ne restait plus que lui.

Jeroen porta sa main à sa bouche. Il fut surpris de découvrir qu'il avait fini sa glace. Il abaissa de nouveau son regard sur ses doigts. Il ne restait même plus du biscuit qui avait emprisonné le liquide gelé. Il resta encore quelques secondes, la main dans les airs et le regard obstinément fixe sur ses doigts. Sa glace lui avait donné une occupation. Il ne s'en était pas rendu compte mais son corps avait apprécié le mouvement mécanique de cette routine qu'il avait effectué des centaines de fois en ce lieu. Il ferma les yeux et laissa son bras retomber le long de son corps. Il avait envie de se rouler en boule sur ce banc et de laisser ses larmes couler, mais il ne pouvait pas le faire. Il n'en avait pas le droit. Il était Jeroen de Cler et il avait laissé ses larmes loin derrière lui, dans un passé qui n'existait plus. A présent il n'en avait plus le droit. Il était un modèle, une image, une puissance Immortelle qui n'avait aucune raison de pleurer. Des morts il en avait vu des milliers, il en avait même provoqué plusieurs au fil des siècles, alors pourquoi cette mort-ci devait être différente ? Claire n'avait été qu'une mortelle et cela avait été son destin de mourir. Il le savait, il l'avait toujours su. Il sentit sa mâchoire se serrer et se força à la garder souple. Elle était morte trop tôt, c'était là le problème. Il aurait du avoir des décennies à ses côtés. Il aurait du avoir le temps de lui montrer le monde et de combler le moindre de ses désirs. Il aurait du avoir le temps de se construire une vie avec elle.
Il ouvrit les yeux et fixa l'horizon ensoleillé qui se présentait face à lui. Il avait faux. Il n'aurait pas du avoir une vie avec elle. Elle était humaine, mortelle. Elle avait été comme une brindille séchée par le soleil, prête à casser à la moindre brise trop violente. Elle avait été humaine et mortelle. Il aurait du se préparer à l'accident. Il aurait du prendre cette possibilité en compte et il aurait du se préparer à la perdre à chaque secondes. Mais il ne l'avait pas fait. Il l'avait cru immortelle, du même sang que lui, et il avait oublié qu'il n'avait pas eu l'éternité devant lui. Il avait fait une erreur. Il devait en payer le prix. Cela avait été un faux-pas qu'il saurait à présent éviter le prochaine fois.

Jeroen se leva et se remit à marcher sur le sentier de sable. Il n'avait pas d'autres choix que d'aller de l'avant et recommencer. Cette fois il changerait de continent, peut-être qu'il irait en  Asie. Il n'y avait jamais beaucoup mis les pieds en tant que local et c'était une région du monde qu'il ne connaissait pas assez bien. Oui, l'Asie était une bonne idée pour redémarrer. Claire n'avait jamais aimé la nourriture asiatique.


_________________
Immortals - Some of them have something special...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.allysseriordan.info
 
(Originale) Glace à la fraise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GLACE ITALIENNE EXPRESS avec un Blinder pour moi
» Petite Acrobatie Cellulairement Originale !
» Miss'Fraise [Juillet]
» [Safrane phase 2 RXE] Probleme manette essuie glace avant
» <@¿@> du 14 Janvier : fraise avec akènes germés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecris-moi un mouton :: Premier Jet :: Bloc-notes :: Les Essais d'allis-
Sauter vers: